focus
bpf et femmes business-angels mettent à l honneur les femmes qui investissent dans les entreprises

BNP Paribas Banque Privée et Femmes Business Angels mettent à l’honneur les femmes
qui investissent dans les entreprises

Visuel Header BPF et femmes business angels mettent à l'honneur les femmes

Co-organisé par BNP Paribas Banque Privée et le réseau Femmes Business Angels, WinDay (Women In Investment Day), le premier forum de l’investissement au féminin, s’est tenu, à Paris, le 1er mars dernier. Il a été l’occasion de réunir 200 femmes business angels et entrepreneures.

« Si l’entrepreneuriat au féminin commence à bénéficier d’une belle visibilité en France, ce n’est pas le cas des investisseuses. BNP Paribas Banque Privée est fière de les valoriser en créant un événement dédié en association avec Femmes Business Angels, a souligné Béatrice Belorgey en introduction de l’événement. Ce premier forum de l’investissement au féminin a vocation à faire comprendre aux femmes entrepreneures l’intérêt d’investir directement ou indirectement dans une entreprise ».

Le forum a débuté par la présentation des résultats du sondage sur les femmes et l’investissement réalisé par Femmes Business Angels et KPMG, en association avec Opinion Way.

Visuel BPF et femmes business angels mettent à l'honneur les femmes

Trois tables rondes se sont ensuite succédées. La première, sur le thème des métiers de l’investissement au féminin, a réuni Anne Courrier, directrice des partenariats financiers et investissements Malakoff Mederic, Delphine Larrandaburu, directeur de participations BNP Paribas Développement et membre d’AFIC (Association Française des Investisseurs pour la Croissance) avec Elles, et Anne-Claude Pont, vice-présidente projets pour Femmes Business Angels et executive chairman de la start-up d’assurance auto à la journée Wilov. « Le facteur humain est l'élément clé dans une décision d'investissement dans une start-up, a insisté Anne-Claude Pont, membre de Femmes Business Angels depuis plus de 12 ans et investisseuse dans une vingtaine d’entreprises. Au moins 70 %, parfois 90 % de la décision est liée à l'humain, au porteur de projet. La rémunération ne peut pas être la principale motivation ».

Avoir un projet clair
La deuxième table ronde s’est articulée autour de la levée de fonds avec Alexia de Bernardy, fondatrice des centres d’activités et de loisirs Filapi racheté par le groupe Babilou, Anna Stépanoff, co-fondatrice de l’école de code informatique Wildcodeschool et Virginie Leprat, co-fondatrice de Viewpay, spécialiste de l’advert payment. Selon Alexia de Bernardy, le bouche à oreille et le respect des investisseurs sont des éléments importants pour pouvoir convaincre des business angels. « Pendant 10 ans tous les mois, nous avons envoyé des reporting aux investisseurs. Il est important de les respecter. C’est pour cela qu’ils ont réinvesti », explique-t-elle.
Pour Virginie Leprat, co-fondatrice de Viewpay, ce qui a convaincu les investisseurs, « c’est la clarté de notre projet ainsi que notre capacité à le présenter ».

Des aspects juridiques et fiscaux primordiaux
La troisième table ronde a concerné l’activité de business angels et faisait intervenir Catherine Abonnenc, vice-présidente Femmes Business Angels, Chantal Baudron, fondatrice et présidente du cabinet de recrutement Chantal Baudron sas, business angel membre de plusieurs fonds, et Lila Vaisson Béthune, responsable de l’ingénierie patrimoniale de BNP Paribas Banque Privée. « Psychologue de formation, ma culture financière, même si elle a grandi avec le temps n’est pas considérable, a confié Chantal Baudron. Je mets en œuvre ma capacité à évaluer les entrepreneurs et ma capacité de bon sens pour jauger de la qualité d’un projet. J’accorde une confiance modérée aux tableaux des business plans, car je me suis rendue compte qu’ils bougent beaucoup dans le temps et qu’ils ne sont pas respectés ». De son côté, Catherine Abonnenc a insisté sur l’importance d’exploiter pleinement ses qualités et ses expériences passées. « En ce qui me concerne, j’aime aller là où je sens que je vais avoir un vrai rôle d’accompagnement grâce à mon réseau, mes compétences commerciales, de communication… ». Lila Vaisson Béthune, responsable de l’ingénierie patrimoniale de BNP Paribas Banque Privée, a rappelé, quant à elle, que les aspects juridiques et fiscaux sont primordiaux quand on est investisseur. « Avant de réaliser des investissements, il est important de savoir comment on va investir, sous quelle forme, quelle est la structure (investissement en direct, PEA, société holding...) que l’on va choisir pour améliorer sa fiscalité. Cela nécessite un accompagnement sur-mesure ».

Une démarche citoyenne
Président fondateur de la société d’investissement Raise et co-fondateur et président d’honneur du réseau Entreprendre, Gonzague De Blignières était également invité au forum en qualité de grand témoin. Enfin, la conclusion du WinDay est revenue à Agnès Fourcade, co-présidente de Femmes Business Angels. « Avec Femmes Business Angels, unique réseau d’investisseuses en France et premier réseau en Europe, notre ambition est d’aider les entreprises à se développer, à créer de l’emploi. Nous sommes dans une démarche citoyenne. Les femmes ne pensent pas à devenir business angels. Ce n’est pas dans notre culture ». « Mais quand on fait du prosélytisme, elles se passionnent très vite », s’est-elle réjouie. Aujourd’hui, Femmes Business Angels réunit une centaine de femmes qui investissent individuellement et accompagnent des start-up en démarrage ou en développement, tous secteurs confondus.

Voir aussi...

20/12/2016 - Résultats du 7ème Palmarès Women Equity : zoom sur les 50 entreprises de croissance dirigées ou co-dirigées par des femmes

Women Equity a dévoilé les résultats de la septième édition du Palmarès Women Equity en partenariat avec BNP Paribas Banque Privée célébrant les 50 meilleures performances de PME de croissance dirigées par des femmes.


Lire l'article