analyses-recommandations
stratégie privée
actions europe

BNP PARIBAS STRATÉGIE PRIVÉE ACTIONS EUROPE

Gestion
Inventaire et répartition
Carte d'identité

 

Commentaire du gérant

Analyse des marchés

 

Commentaires de gestion

L’essoufflement des indicateurs économiques en juin a poussé les investisseurs à se montrer prudents. Les déclarations de Mario Draghi ont accentué ce sentiment de doute en fin de mois. Parallèlement, les éléments politiques ont soufflé le chaud et le froid. En France, l’issue des élections législatives a rassuré les investisseurs. En revanche, au Royaume-Uni, le recul du Parti conservateur n’a pas contribué à renforcer la visibilité sur l’évolution du Brexit. Enfin aux Etats-Unis, le nouveau report du vote de la loi de santé a encore repoussé l’échéance d’une potentielle baisse des impôts.

Dans cet environnement, le mois a été caractérisé par des prises de bénéfices en Europe, stoppant ainsi la remontée des marchés depuis mars. Les valeurs technologiques ont pâti de la prudence des investisseurs, l’énergie du recul des prix du pétrole et les services aux collectivités et les télécoms de la brusque remontée des taux longs en fin de mois. Le secteur bancaire affiche la meilleure performance, les investisseurs ayant été rassurés par la recomposition des banques espagnoles et italiennes, démontrant ainsi la volonté de la BCE d’éviter tout risque systémique.

Sur la période, le MSCI Europe a baissé de 2.48% sous performant les indices de références des deux compartiments internationaux.

Le compartiment a réalisé une performance légèrement inférieure à de celle de son indice de référence. Les fonds Parvest Sustainable equity Europe, l’ETF Oil &Gaz et le fonds Parvest Equity high Dividend Europe ont pénalisé la performance. A l’inverse, le fonds Parvest Equity Europe Value a contribué favorablement à la performance.

Entrées et Sorties

Pas de mouvements